Sophrologie et Sport : Un duo triomphant !

Evoquons en un temps record cet improbable alliage : celui d’une discipline connue pour se relaxer et d’une pratique connue pour se dépasser.

Il est fréquent, et reconnu, de recourir à la sophrologie pour gérer son stress, pour apprendre à se relaxer avant un examen ou pour affronter une opération chirurgicale.

En fait, elle a vocation à s’appliquer à tous ceux qui visent leur mieux-être et une amélioration de leur vie au quotidien et s’applique donc aussi bien aux adultes, aux enfants, aux adolescents qu’aux personnes âgées.

Elle trouve donc légitimement sa place dans le domaine sportif et s’adresse aux sportifs de tous âges et à tous les stades de leur préparation mentale.

Ainsi, de plus en plus de sportifs de haut niveau y ont recours pour canaliser leur stress, renforcer leur capacité de d’attention et de concentration par exemple, ou encore travailler leur motivation.

Mais elle n’est pas réservée qu’aux « hauts niveaux » et s’adresse à tous types de sportifs : amateurs, occasionnels, assidus, professionnels …

Par exemple, aujourd’hui, elle trouve sa place dans les programmes de formation des STAPS (Unité de Formation et de Recherche en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) pour l’optimisation de la performance.

L’accompagnement pourra être collectif (en clubs notamment) ou individualisé.

En séances individuelles et donc entièrement personnalisées, le rôle du sophrologue, mon rôle, va être de fournir une boite à outils qui servira au sportif avant, pendant mais également après l’épreuve sportive.

Le protocole type comportera donc plusieurs phases et consistera :

  • Dans un premier temps à apprendre au sportif à renouer avec toutes les parties de son corps et à installer ou à retrouver rapidement son calme.
  • Dans un deuxième temps à l’aider à stimuler ses capacités, les capacités spécifiques dont il a besoin pour gagner, et à se projeter de façon positive dans l’épreuve et à tous les stades de la compétition.
  • Dans un dernier temps à prendre conscience que la victoire est possible.

Les techniques employées sont simples et accessibles à tous. Elles seront basées sur la respiration, des exercices de contractions et de décontraction musculaires mais surtout sur des techniques d’autosuggestions et de visualisation adaptées aux spécificités du sport en question.

En effet, c’est à nous sophrologues qu’il revient de s’adapter, de « rentrer » dans le monde de son client et de lui proposer des visualisations contextualisées assez puissantes et significatives pour qu’il ait l’impression, le jour « j », d’avoir déjà joué, rejoué et même gagné la compétition !

Pour plus d’informations sur la sophrologie et l’hypnose à Lille, contactez moi.

Cet article vous a plu ? Sogood Santé vous propose encore plus de contenu dans l’article que j’ai rédigé sur sophrologie et sport.