L'hypnose

Le terme « hypnose » vient du mot grec «hupnoein» qui signifie endormir.
L’hypnose fait référence à un état modifié de conscience également appelé «transe», au cours duquel l’individu est entre l’état de veille et de sommeil. C’est un état naturel, expérimenté chaque jour : lorsqu’on lit un livre, qu’on regarde un film qui nous transporte, qu’on regarde un feu attentivement, qu’on perd temporairement la notion du temps au volant d’une voiture …
La thérapie par l’hypnose vise à rendre accessibles au sujet des ressources peu exploitées de son cerveau et à activer ses pouvoirs d’autoguérison à l’aide de suggestions réalisées durant cet état modifié de conscience.

L’hypnose Ericksonienne

Je pratique l’hypnose Ericksonienne, une pratique issue des travaux du célèbre Milton Erickson (1901-1980). Psychiatre, il développera une approche humaine et créative de l’hypnose pour en faire une technique douce, permissive et très respectueuse de la personne, dans laquelle le patient est libre et acteur de son propre changement.
C’est Milton Erickson qui développera l’idée que « c’est hors du champ de conscience que sont situées toutes nos ressources ».
Le but de l’hypnose et donc du praticien est d’aider le patient à entrer à l’intérieur de lui-même (l’inconscient) pour retourner au cœur de ses apprentissages où il sera facile de modier ses comportements et croyances limitantes. L’inconscient va alors générer de nouvelles solutions en accord avec les besoins conscients et inconscients.

Dans quels cas recourir à l’hypnose ?

Dans de nombreux cas, l’hypnose constitue le traitement lui-même, dans d’autre cas, elle facilite l’action du médecin.
L’hypnose est particulièrement indiquée :

  • Pour l’arrêt du tabac
    Des études récentes ont même montré que des séances d’hypnose seraient plus efficaces que des substituts nicotiniques pour traiter la dépendance à la cigarette. L’hypnose aide aussi à lutter contre les effets su sevrage.
  • Pour l’excès de poids
    Excès de poids et troubles alimentaires (boulimie, anorexie).
  • Pour les troubles psychologiques
    Stress, phobies, névroses, anxiété, problème de trac, de mémoire etc…
  • Pour les troubles digestifs
    Ulcères, colites …
  • Pour les maladies psychosomatiques
    Maladies de la peau (eczéma, psoriasis, etc), spasmophilie,
    rhinites à répétition, troubles de la voix …En revanche, l’hypnose ne sera pas indiquée pour les troubles
    psychiatriques graves comme les dépressions aiguës et la
    schizophrénie, le sevrage de drogues dures et les
    maladies chroniques graves.

L'hypnose pour les enfants et les adolescents

Le recours à l’hypnose n’est pas forcément quelque chose de naturel ou spontané. Pour les enfants cependant, l’hypnose peut-être bien utile pour surmonter un problème, un trouble du comportement ou un trouble psychosomatique. Les motifs de consultations sont aussi larges et variés que les enfants et les adolescents ont de personnalités propres. Il s’agira par exemple de problèmes d’énurésie (le « pipi au lit »), d’encoprésie (perte involontaire de matière fécale), d’onychophagie (se ronger les ongles), de timidité excessive, de crises de colère, de succion du pouce à un âge avancé, de crises d’angoisse liées à un harcèlement scolaire (ce dernier devenant un fléau multiforme à combattre absolument !), de troubles du sommeil, d’angoisses de détachement, de phobies, de peurs ou encore d’hyperactivité.
La séance est avant tout basée sur le dialogue pour déterminer ce dont souffre l’enfant ou l’adolescent, déterminer ses besoins et surtout, ses ressources. En effet, l’enfant ou l’adolescent a souvent en lui les réponses à ses propres problèmes, réponses qu’il ne reste plus qu’à faire émerger !
Une séance dure entre 20 et 45 minutes en fonction de l’âge et les méthodes pour interagir avec l’enfant seront larges : jeux, contes et métaphores dans le cadre d’une relaxation profonde, dessins, mimes…Au final, l’hypnose se révèle très efficace chez l’enfant car elle fait appel à leur imagination, débordante chez l’enfant !

Comment se déroule une séance ?

Au cours d’une séance, j’utilise des suggestions indirectes, des métaphores, pour contourner vos résistances conscientes et vous permettre d’entrer en contact avec votre inconscient. Il s’agit de suggestions bienveillantes et tournées vers la résolution du problème évoqué. Ainsi, vous aurez accès à des ressources inexploitées et illimitées pour réactiver en vous des capacités d’auto-guérison.
En état d’hypnose, vous êtes dans un état modifié de conscience mais votre esprit reste ouvert et créatif : vous êtes acteur de votre propre changement en vous connectant à votre inconscient et en lui donnant les informations utiles à la résolution du blocage.
Lors de la première séance, nous déterminerons vos besoins et nous testerons votre niveau de réceptivité à l’hypnose. Une séance type dure en général de 50 à 60 minutes. L’hypnose est reconnue comme thérapie brève et le nombre de séances est variable en fonction des patients.
Chez les enfants, généralement très réceptifs aux métaphores, des changements s’opéreront après seulement 1 ou 2 visites.