DES AVANCÉES SUR LE TRAITEMENT DU STRESS POST-TRAUMATIQUE.

Une récente étude de l’INSERM publiée dans la revue Science propose une nouvelle méthode dite THINK / NO THINK, pour les patients atteints d’un stress post-traumatique.

Les chercheurs avancent que proposer des interventions déconnectées des événements traumatiques, stimulant les mécanismes de contrôle, pourrait être un complément utile pour aider les patients à mettre en place des mécanismes de suppression plus efficaces. 

Consulter l’article.