Pensées toxiques: une solution détox avec la Sophrologie

Recourir à la Sophrologie pour apaiser le mental

Après quelques minutes d’entretien lors d’une première en consultation individuelle, beaucoup témoignent être victimes de pensées parasites. Des pensées qui s’accrochent, qu’ils tournent en boucle malgré eux et dont ils n’arrivent pas à défocaliser.

Dans la foulée, ils témoignent également de problèmes de sommeil, d’une irritation quotidienne ou d’un stress permanent.

Les voilà pris au piège du cercle vicieux des pensées toxiques.

Ce sont ces fameuses pensées qui empêchent de dormir, d’être complètement à ce que l’on fait, dans l’instant présent, ou de profiter de la personne avec laquelle on est. Qui n’a jamais connu en effet le fameux : « euh, tu m’écoutes ou pas là ? ». On ressort de cette remarque un peu confus et on ne comprend pas toujours la raison pour laquelle on se retrouve plongé dans nos pensées au point de nous couper de tout, de ceux que l’on aime et que l’on aimerait tellement ne pas froisser.

Bien sûr, ces pensées sont liées à un état de stress et à une fameuse tendance de l’être humain à focaliser sur le verre à moitié vide plutôt que le verre à moitié plein, et donc à ressasser ses soucis.

Face à cela, recourir à quelques séances de Sophrologie peut-il se révéler utile ? Oui, dans la mesure où la Sophrologie va nous apprendre à nous poser, à nous reconnecter à nos sensations corporelles, mentales et émotionnelles, dans l’ici et maintenant.

Elle va aussi nous permettre de renouer avec notre respiration, nous apaiser, tout en soufflant les pensées négatives à travers des exercices de visualisation.

En résumé, en ce qui concerne nos pensées négatives, trop souvent encombrantes, il se pourrait que la Sophrologie nous apprenne à détoxifier notre mental et à rendre nos pensées plus vivables.

Notre présence au chose et aux autres n’en sera que meilleure.

Découvrez l’intégralité de ma publication sur Sogood santé